Etats-Unis, Grande Bretagne et Togo sur la même ligne

USALa Mission du Royaume-Uni auprès des Nations Unies a mis en garde vendredi le Conseil des droits de l’homme (OHCHR) contre son « parti pris flagrant » envers Israël, après que l’organe de Genève a adopté quatre résolutions sur le conflit israélo-palestinien et une résolution sur le Golan.

La Mission britannique permanente à l’ONU a noté dans une déclaration, parue après que les résolutions ont été votées contre Israël, qu’aucune résolution ne condamnait l’incitation à la violence palestinienne.

Le Royaume-Uni a averti qu’il voterait contre toute future résolution sur le conflit israélo-palestinien si l’attitude de l’ONU envers Israël demeurait inchangée.

Le Conseil des droits de l’homme a adopté vendredi plusieurs résolutions dans le cadre du point 7 de l’agenda de l’organe faisant d’Israël le seul pays avec un point fixe à l’ordre du jour de chaque session du Conseil.

L’OHCHR a ainsi adopté onze résolutions dont cinq sur les droits de l’homme « en Palestine et dans les autres territoires arabes occupés », peut-on lire sur le site de l’organe.

À la demande de la délégation des États-Unis, tous les textes portant sur la situation des droits de l’homme en Cisjordanie et « dans les autres territoires arabes occupés » ont été soumis au vote.

Cinq résolutions intitulées respectivement « Droits de l’homme dans le Golan syrien occupé », « Faire en sorte que les responsabilités soient établies et que justice soit faite pour toutes les violations du droit international dans le Territoire palestinien occupé, y compris Jérusalem-Est », « Droit du peuple palestinien à l’autodétermination », « Situation des droits de l’homme dans le Territoire palestinien occupé, y compris Jérusalem-Est »  et « Colonies de peuplement israéliennes dans le Territoire palestinien occupé, y compris Jérusalem-Est, et le Golan syrien occupé » ont été adoptées.

Trente-six Etats membres ont notamment voté en faveur de l’adoption de la résolution critiquant les « colonies de peuplement israéliennes dans le Territoire palestinien occupé ».

L’Allemagne, les Pays-Bas, la Belgique, le Portugal, la Slovénie, la Suisse, la Chine, l’Inde, le Japon, l’Afrique du Sud, le Nigéria et le Brésil font partie des États qui ont voté en faveur de la résolution.

Seuls les Etats-Unis et le Togo se sont opposés tandis que neuf autres Etats se sont abstenus.

La semaine dernière, les Etats-Unis ont déclaré qu’ils « s’opposent fermement et sans équivoque » au débat du Conseil des droits de l’Homme des Nations Unies sur les violations des droits de l’Homme en Cisjordanie et dans la bande de Gaza, dénonçant un « agenda biaisé ».

Le porte-parole intérimaire du Département d’Etat des Etats-Unis, Mark Toner, a affirmé lundi dernier que le sujet à l’ordre du jour, « la situation des droits de l’Homme en Palestine et dans d’autres territoires arabes occupés », était un nouveau rappel du parti pris de longue date existant à l’ONU contre Israël.

Source: republicoftogo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *